Squatter sa vie…

Éric a quarante ans. Il est beau, et ça lui sert. Il est brillant, et ça lui sert. Il est intéressant, autant pour les femmes, que pour les entreprises qui recherchent son type de profil. Pourtant, Éric va de contrats en contrats, de remplacements de congé de maternité, en contrats de travail autonome. Il butine, d’une entreprise à l’autre, emmagasinant les expériences, comme d’autres les conquêtes – mais il ne faut pas se méprendre, il compte nombre de conquêtes à son actif, quelques demandes en mariages, un peu moins de fiançailles, mais aucun mariage, faut pas virer fou, quand même – il accumule les expériences, donc, mais dans tellement de domaines différents, qu’au bout du compte, sa crédibilité en prend un coup.

Mais ça, il ne le réalise pas.

Éric est nouveau propriétaire. Mais il n’a pas encore mis son condo à sa main. Il ne « l’habite » pas encore. Il n’a pas repeint les murs blancs en une couleur qui irait sans doute mieux avec ses meubles, meubles tous différents, tous récupérés pour pas cher et qui ne s’agencent pas ensemble, pas une minute, dirait sa mère. Non, il a bien organisé la place, l’espace, mais c’est surtout afin de faciliter la circulation dans son appart. Ce n’est pas encore « chez lui ». Il n’a pas le temps. Trop occupé à devenir un héros du web 2.0 (pas plus que d’autres), un gamer (beaucoup moins que d’autres), à avoir un band (sa gueule et sa voix vont bien avec les mélodies déjà entendues qu’il pense créer), une blonde qui attend patiemment qu’il la demande en mariage (pour avoir des enfants, il faut être marié) et à fumer du pot, aussi souvent que faire se peut, en autant que ça ne nuise pas à sa vie professionnelle.

Amoureuse, à la rigueur, mais professionnelle… c’est pas professionnel, justement.

Bref, Éric cherche à se réaliser. Enfin, c’est ce qu’il pense. Mais au fond, il n’habite pas vraiment sa vie. Il vogue d’expériences en expériences, comme si l’accumulation était le but. Pourtant, il est athée et ne veut des enfants que quand il en parle – jamais il ne se laisserait aller à en faire à sa blonde, qu’il pense quitter incessamment, parce que bon, 4 ans, c’est assez, à notre époque…

Mais alors, à qui serviront ses expériences, si ce n’est pas à ses enfants ou à lui-même, à son arrivée au paradis (je caricature). Mais ne lui demandons pas d’être conséquent. Il a ses problèmes.

Moi, j’y ai jamais dit, à Éric, mais c’est une grande crainte que j’ai, de finir comme lui. De pas avoir été en mesure de t’approprier ta vie. Déjà, je trouve qu’elle ne m’appartient pas encore assez actuellement, alors à son âge…

Mais je ne lui dirai pas, et je continuerai à acheter son pot. C’est pas un ami, Éric. C’est une relation d’affaires. Comme beaucoup trop de gens autour de moi.

Clamski ? Clamski, il squatte la mienne, de vie. La sienne est finie depuis longtemps, dixit lui-même.

Publicités

2 Réponses to “Squatter sa vie…”

  1. RP-L Says:

    Si c’est à 40 ans qu’on finit sa vie, que penser de la finalité de la mienne, quand je me bats encore, comme un damné survivant, pour lui donner un sens, un plaisir, une santé, un bonheur, un équilibre, une sécurité, et le plus souvent possible, de grands éclats de rire ?

    Mais ceci dit, bon dieu que tu écris bien. Et j’ai peut-être rien compris à rien. C’est possible. Tu me connais…

  2. scrypticwriter Says:

    l’important c’est que tu lui donnes un sens, à ta vie. ce que tu sembles faire. faut pas généraliser ce que je dis là non plus. c’est ma licence littéraire 😉

    pas full inspiré quand je l’ai écrit, çui-là, mais content que tu apprécies quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :