Je subis l’hiver…

… cette année. j’ai pris trop de choses, je pense.

non pas « pris », tant que j’ai décidé d’essayer-d’accomplir-trop-de-choses-pendant-une-période-de-l’année-où-je-suis-par-définition-moins-productif.

constat : si j’avais mis les traits d’union dès mon premier jet, je serais rendu plus loin dans ce billet.

comme je suis un tit peu linguiste sur les bords, j’ai eu l’idée, dans ce work-in-progress qu’est-ce billet (ah, ça va mieux en les mettant tout de suite, je le savais), de séparer tous les unités sémantiques de cette phrase unie et de les analyser pour vous. ben oui, on trouve son fun où on peut :

essayer : bon déjà, on voit que ça part un peu mal. je n’ai pas décidé d’accomplir quelque chose, mais bien décidé d’essayer. la confiance règne, hein.

d’accomplir : cette fois, le mot est un peu fort. ya rien d’accomplissant dans ce que je veux faire, hein. je travaille sur une chanson ou deux, sur un roman ou deux, et sur des synopsis de film. tous des projets personnels pour lesquels je n’ai pas vraiment de date limite.

trop de choses : jugement de valeur. qu’est-ce qui est trop, qu’est-ce qui est assez… à vrai dire, je pense que c’est pas si énorme que ça. mais je pense que mon timing est mal choisi. justement :

pendant une période de l’année : eh ouais. si j’avais fait ça à long terme, mettons. ben non ! ya fallu qu’on me parle de telle maison d’édition qui cherche tel type de roman jeunesse, qu’on s’intéresse à moi comme scénariste, et surtout que je me promette de faire une nouvelle chanson PENDANT que je travaille encore à temps plein, comme chargé de prod. bravo la vie et bravo moi pour tant de réalisme.

où je suis moins productif : oui. je bosse à la lumière, moi, scorpion ou pas.

par définition : ouain… c’est de trop, ça.

je ne me plains pas. je ne suis pas encore là où je voudrais, mais je pense que ça s’en vient. je pense. et où je suis actuellement, c’est pas mal.

De toute manière, Clamksi s’est habitué à me voir tergiverser tous les soirs devant mon document texte ou devant garageband.

à me voir étudier la façon d’écrire un scénario, sur tous les sites web possibles. je sais comment, faut pas confondre, mais ça me rassure de relire la technique quand même. c’est l’histoire qui sort pas. la quête du personnage, genre, que j’ai de la misère à identifier. plein d’idées de départ, d’univers. mais l’esti de quête.

à me voir soupirer devant le même paragraphe pendant 40 minutes sans savoir où se situe exactement le hic, ce qui marche juste pas. souvent, c’est la lâcheté d’effacer : ça beau être de la marde, c’est ton bébé.

pis ben, il m’écoute patiemment essayer de trouver la lick de guit qui fitte. ou de basse. ou les paroles.

il se marre. mais il a arrêté de se moquer. il trouve que je m’étale. je lui réponds qu’au moins, je suis assidu. et que si je finis par finir un de mes trois projet avant longtemps, j’vas être fier.

des fois ça compte.

Publicités

3 Réponses to “Je subis l’hiver…”

  1. Tweets that mention Je subis l’hiver… « Mort clinique -- Topsy.com Says:

    […] This post was mentioned on Twitter by Philippe Daigle, Jocelyn Bourbonnais. Jocelyn Bourbonnais said: j'sais pas quoi dire. tsé. 😉 RT @scrypticwriter: http://bit.ly/hP33lq #autopromo tout éparpillé dans ma vie […]

  2. Maxime DeBleu Says:

    Pas de date limite. Ça tue n’importe quel projet, ça.

    Quel projet te stimule le plus?
    Je te mets au défi d’en finir une partie qui correspond à 25% d’ici un mois. Vas-y, t’as jusqu’au 6 mars. Si t’es game…

    • scrypticwriter Says:

      Chuis game chuis game 😉 disons que je suis déjà (en théorie du moins) à 33 % sur un des trois projets, et que l’autre a une date limite, finalement.

      je me propose de me rendre au moins à 90 % du premier projet. je te fais lire quand c’est fini ?

      pour les tounes, bah je me dis que ça peut attendre le printemps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :