Laisser parler les mots

Mes fervents amis Facebook ou abonnés Twitter l’auront remarqué, dans les derniers jours, je me suis mis à la lecture d’un classique de la littérature linguistique, Le Degré zéro de l’Écriture, de Roland Barthes. Un peu comme le menuisier connaît son matériel, il est, à mon avis, nécessaire de connaître la linguistique pour s’exprimer comme du monde. En tout cas, de s’y intéresser. En tout cas, de savoir que ça existe. En tout cas.

Les gens qui me côtoient un minimum savent que la seule vraie spécialité que je vise, la seule que je voudrais ultimement maîtriser, c’est le langage.

Parce que généralement, je suis un généraliste. Ma rengaine c’est que je suis assez bon dans tout, mais génial dans rien. Que je suis capable de tout faire, à un niveau acceptable, quoique moyen. J’ai souvent vu ça comme mon drame personnel.

Mais avec le recul, je pense que le généraliste est nécessaire (je l’espère sincèrement), parce que c’est souvent lui qui fait le lien entre toutes les spécialités. Non ?

Quoi qu’il en soit, la linguistique est probablement la seule matière qui m’intéresserait assez pour que je me lance dans des études poussées, genre maîtrise, doctorat. Si ça vous blase, la linguistique, arrêtez de lire ici.

J’en reviens au degré zéro. Moi, je trippe. Je vous fais un petit résumé ici.

Barthes semble postuler que la sémiologie est partie intégrante de la linguistique, plutôt que l’inverse, comme l’avait supposé le grand linguiste (aux grands pieds haha) Ferdinand de Saussure. On lit entre les lignes qu’il y a dû y avoir une guéguerre sur le sujet et que Barthes s’est investi de la mission de prouver à tous que c’est lui qui a raison. C’est un universitaire, après tout.

En vrac :

Certes, objets, images, comportement peuvent signifier (…) mais ce n’est jamais de façon autonome ; tout système sémiologique se mêle de langage.

Là où il veut en venir, c’est que les objets, images et comportements dépendent d’un code qu’on doit connaître au départ pour comprendre et être compris : le langage.

Exemple simplissime : on sait ce que le signe « céder le passage » veut dire, mais pour quelqu’un qui ne le sait pas, le triangle à l’envers bordé de rouge ne signifie sans doute pas grand-chose.

Le Langage, lui, serait la Langue + la Parole – oui, Barthes est très algébrique dans ses explications linguistiques.

La langue est un contrat social,  qui fait qu’on arrive à communiquer en tant que groupe.

La parole, c’est l’usage qu’on fait (individuellement, cette fois) de la langue.

La multitude des paroles crée donc la langue – et ce sont elles qui la font évoluer. Mais les paroles dépendent aussi de la langue, parce que c’est la base du système qu’on utilise pour s’exprimer (et surtout, se faire comprendre).

Vous me suivez ? En clair, et dans les mots de Barthes : La Langue est le trésor déposé par la pratique de la Parole, dans les sujets appartenant à une même communauté. C’est beau, quand même.

Barthes postule, à priori, que la sémiologie est une partie de la linguistique. Il précise qu’il se contente de proposer, d’éclairer une terminologie, en souhaitant qu’elle permette d’introduire un ordre initial (même s’il est provisoire) dans la masse hétéroclite de faits signifiants. Mais comme tout est lié, relié (la langue est nécessaire à la parole et inversement, la sémiologie est nécessaire au langage et inversement), je ne parviens pas encore à voir comment il arrive à faire cette distinction.

Je n’en suis encore qu’à l’introduction ; c’est dense et difficile à digérer. De prime abord, je trouve qu’il tourne les coins ronds.

Mais, miam ! J’adore.

Publicités

3 Réponses to “Laisser parler les mots”

  1. Max Says:

    Tout ça me rappelle une professeur de psychologie à l’UQAM qui n’arrêtait pas de parler de Barthes (qui avait fait sa soutenance de thèse).
    Personnellement, j’adore Barthes, mais je le préfère plus romantique (fragments d’un discours amoureux) 😛

  2. scrypticwriter Says:

    aaah, je vais me pencher là-dessus après, j’ai l’impression 😉

  3. Max Says:

    Tu verras que c’est beaucoup plus léger lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :