La fatigue…

des derniers jours. Je commence à reprendre du mieux. Je n’étais pas malade. C’est une question de gestion, qui m’a épuisé. Une gestion du quotidien, mêlée à celle d’une amitié.

Un pote à moi se dope. Ben comme faut, là. Il s’en cache, à moi, à tous, à lui-même. En fait, à moi, il s’en cache pas tant que ça. Mais quand je lui ai dit que ça me dérangeait, il a commencé à le faire en cachette.

C’est mon coloc. Pas évident les cachettes.

J’ai rien contre les drogues.

J’en ai contre l’abus.

Et la dépendance.

Moi aussi, de temps en temps, j’appelais le livreur. « Un green, steplait ». De l’herbe. Rien de ben grave. Sauf que moi, la dépendance, je connais pas ça. J’ai fait quelques essais, depuis l’adolescence. Mais je suis resté loin des grosses drogues dures. Je ne suis pas dépendant, et je suis pas con non plus. Je fume mon petit joint, le soir pour relaxer avant de dormir. Jamais en journée. Je me veux fonctionnel. Parce qu’à la longue, ça me rendait parano. Pis plate.

Mon chum, lui, c’est tout le temps. Il se lève, il fume. Il prend sa douche, il traîne sa pipe dans la salle de bain. Il va travailler, il fume pour se motiver. Mais bon. Je connais des gens fonctionnels, comme ça quand même. Tant qu’ils mettent personne en danger en conduisant ou whatever. Mais là où la ligne s’est faite dans ma tête, c’est quand j’ai fait le calcul de sa consommation de poudre.

Moi aussi j’en ai fait de la poudre. Plus qu’une ou deux fois. Mais jamais trois à quatre fois dans la même semaine. Jamais, que ça m’a coûté 600 $ par semaine de dope.

Pis jamais je me suis enfermé dans ma chambre pour sniffer.Pour contempler le vide de mon mur, mon absence, le blank dans mon existence.

Mon coloc pense que je le sais pas. Que je catche pas, quand il dit qu’il est fatigué, après s’être fait livré et avoir trainé le dealer dans sa chambre pour m’empêcher de voir ce qu’il achetait.

Un problème, tsé.

OK, aussi, j’ai peur qu’il se serve de moi, qu’il me vole. On sait ce que ça fait les dépendants. Prêts à tout pour leur dose.

Mais c’est un chum. Je l’ai confronté, à quelques reprises. M’a fait oui oui. S’est encore plus caché. Souvent j’ai peur de partir de chez nous, parce que ça lui laisse l’occasion d’appeler sans culpabilité. Sept fois, l’autre week-end, j’ai vérifié sur l’afficheur. Sept fois, en trois jours.

Il se contrôle, pas, vous comprenez…

Donc, question de gestion, autant de ma vie personnelle et quotidienne, que de mon amitié pour lui, j’ai organisé une intervention. Deux, trois autres de ses meilleurs amis. Ses parents.

Me suis haï de lui faire ça, mais soit c’était ça… ou alors (mettons ça au pire) je le retrouvais dans la rue, ou victime d’une overdose, et seul à avoir connu son problème, seul qui « aurait pu agir », seul qui n’aurait donc rien fait pour son chum.

Il m’en veut. Il nous en veut tous, à ceux qui étaient là, mais surtout à moi.

Clamski me dit de ne pas m’en faire, que j’ai fait la bonne affaire. En tirant sur sa pipe, il me raconte une ou deux anecdotes qui ont rapport à ça, pour me faire comprendre je ne sais trop quoi… Je ne l’écoute pas.

J’appelle plutôt le livreur.

Un green steplait.

Un beaume sur ma vie.

Publicités

5 Réponses to “La fatigue…”

  1. Max Says:

    Eh bien; plus je te lis, plus j’apprécie ton blog qui ose parlé de la vie et de ses défis sans magnifier la chose comme dans un conte facebookien.

    Je crois aussi que tu as fait le bon choix.

    Méfie-toi tout de même de cette herbe verte, elle rend autant dépandant que tout le reste, et ce, malgré tout ce qu’on a pu dire sur elle. On est loin de l’herbe pure des années ’70

    Take care!

  2. scrypticwriter Says:

    Merci Max 😉 Mais t’en fais pas, c’est une fiction, tout ça. Même l’herbe 🙂

  3. Max Says:

    Eh bien, j’y ai cru ! 🙂

  4. Max Says:

    Et je t’ai ajouté dans mes liens sur mon blog lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :