Prenez un consensus…

…et retournez-le, en jouant l’avocat du diable. C’est pas si compliqué, d’être chroniqueur, au fond. Surtout dans un monde où les commentaires et les lectures commencent à rapporter de plus en plus, on va se rendre compte que ben du monde n’ont pas vraiment les convictions que véhiculent leurs textes. Est-ce que c’est grave ? Non. Mais vous conviendrez que c’est un peu dommage.

Je pense à deux personnes en particulier dans la littérasphère québécoise. Foglia, d’abord. Voilà l’exemple parfait de l’homme qui sait faire réagir les foules. Pas un trou de cul, le monsieur, il a même sa page wikipédia, pis chuis certain que c’est pas lui qui l’a écrite.

Quoique, connaissant le personnage… En tout cas, mettons que non.

Foglia, c’est l’artiste, on s’entend. Je ne parlerai jamais contre son style littéraire, même si je trouve que parfois, le rédac chef aurait intérêt à repasser par-dessus ses textes qui en deviennent un peu lourds, par la force des choses – vous comprenez ce que je veux dire par « jouer sur le consensus » ? Mais vu son statut, ça me surprendrait pas qu’il ait dans son contrat une clause de « non-repassage-par-dessus-ses-textes ». Foglia, c’est le boomer par excellence . Pour un Y comme moi, c’est le vieux con. Le vieux con qui te fait réfléchir, et dont tu admires le bagage culturel qu’il sait démontrer, certes, mais qui te déconcerte par la fermeture d’esprit qu’il peut avoir par moments.

Je sais qu’il « joue » souvent au vieux con. Mais ce n’est pas de quoi je parle.

Potiche, c’est de la merde, par exemple. Bel exemple d’incompréhension intergénérationnelle. Est-ce que c’est parce que les  boomers ne possèdent pas cette capacité au sarcasme, et à l’ironie que leurs enfants ont pourtant développé ? En fait, si, il la possède, mais ne comprennent pas qu’on puisse se distraire avec eux. Pour eux, ça sert la critique ; pour les Y, ça fait partie de la vie.

Au passage, Potiche, c’est pas mal bon. Faut connaître Ozon. Et aimer son style. Ya environ une demi-heure de trop, sans parler des chansons. Mais de là à dire que c’est mauvais, ya une marge.

J’en reviens à mon revirement du consensus. Foglia le fait de façon magistrale, toujours dans la même chronique. « N’allez pas en Gaspésie, nous dit-il. Les pubs sont mauvaises. Je préfère profiter du Luxembourg. » Je comprends, les amis, qu’il pense probablement l’inverse. Enfin, j’espère. Mais vous avouerez avec moi (une autre technique de chroniqueur, donner une opinion à ses lecteurs) que ça vous démange de lui écrire une longue lettre baveuse.

Remarquez que ses portraits sont toujours justes, magnifiques. Ce gars-là, à part sa misanthropie – c’est le personnage, je sais ben… – possède une empathie à faire pleurer un conservateur sur le sort d’un nouveau chômeur.

Bref. Vieux con, avec un coeur.

Mon deuxième exemple, c’est Judith Lussier. Blogueuse régulière sur le site d’Urbania…

…mettons tout en perspective, elle écrit aussi pour le Reader’s Digest…

… et de la même génération que moi, ses textes trouvent facilement le chemin de mes nerfs. Elle sait me faire fâcher, de façon viscérale. Prenez ce vieux texte sur les automobilistes urbains où elle avoue platement « Moi j’ai un char, pis pas de vignette de parking. Alors les gens qui ont des vignettes, vous me faites chier quand vous prenez les places pour les gens qui n’en ont pas. »

Dans ce texte, elle nous lance que c’est pour les riches, les vignettes. Ça me fâche autant parce que je suis pas riche et j’en ai une, que parce que mis en parallèle avec un autre de ses textes où elle avoue candidement être « quelque chose comme un peu riche », ça n’a pas vraiment de sens. Vous voyez le topo.

Savais-tu, Judith, que depuis ce temps, je fais exprès de me stationner toujours dans les endroits où je n’ai pas besoin de vignette, au cas où on serait voisins ?

Autre exemple savoureux, le texte qu’elle a livré contre les gens qui mettaient en parallèle la mort de Steve Jobs et celle d’Africains affamés. Elle n’a pas complètement tort, remarquez bien. Mais si le consensus avait été de l’autre côté, permettez-moi de penser qu’elle aurait écrit le texte inverse.

C’est ça faire des chroniques. C’est écrire pour obtenir des réactions. Ces deux-là sont très bons, en l’occurrence. Loin de moi l’idée de les comparer, remarquez bien.

Non, je n’élaborerai pas là-dessus.

Comme exercice, je me propose donc d’écrire une chronique dans ce genre. À quel consensus est-on confronté ces temps-ci ? Je vais défendre l’idée inverse. Je sais, je suis pas très bon. Je sais que je suis pas mal dans le consensus, normalement.

Traiter affectueusement Foglia de vieux con, tout le monde fait ça. Critiquer Judith Lussier, tout le monde fait ça.

Mais c’est un exercice. Vos idées ?

Publicités

5 Réponses to “Prenez un consensus…”

  1. Richard Patry Says:

    Je proteste ! Tu n’es pas toujours dans le consensus !… 😉

    [ Hum, quant au fond, outre que c’est un beau texte, je crois, moi, que Foglia préfère le Luxembourg à la Gaspésie… ]

  2. scrypticwriter Says:

    non ? bah. difficile à dire, vu de l’intérieur, hein…

    [j’espère que tu as tort, mais bon… il est intelligent, l’animal. ça se trouve, il a été payé par la Gaspésie pour faire une pub ? … et merci 🙂 ]

  3. Simon Dor Says:

    J’ai quelque part toujours aimé remettre en question les consensus, parce que dans le fond, on en a un peu rien à battre que Foglia ou Lussier, en tant qu’individus, aiment ou n’aiment pas la Gaspésie ou les vignettes de stationnement. C’est l’idée de nous faire voir une autre perspective qui me semble intéressante. Car à l’inverse, ça sert à rien de ne faire que de répéter les consensus.

    Cela dit, c’est facile à faire. Aller plus loin que de juste déconstruire les consensus, c’est autre chose et c’est souvent là où un texte est intéressant à mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :