Retrouvé…

Un vieux travail d’université. Je l’aime encore pas mal.

J’étais passé maître dans l’art des préparatifs, incongrus remue-méninges sur lesquels on comprime les sentiments, décidé à prendre l’avion comme on prend le numéro de la belle blonde au bar, laissez-moi partir, le vol sera long, enfin je pourrai me reposer des problèmes imposés. Le jour est venu avec la marchandise prête à partir, je prends un cachet pour l’esprit et un livre pour la digestion, j’assis mon séant sur le banc, je vérifie les présences dans le périmètre, à part pour ce gros monsieur, je pourrai enlever tous ces insectes de mon chemin et me rendre à la sortie de secours, alizarine menaçante, y prendre le parachute de service puis sauter, sauter et sentir le zéphyr me mentir en plein visage, me défigurer en tentant de m’amadouer la poésie. Oui l’avion parfois s’écrase, je survivrais, je suis un immortel, mais que dire à la famille, si je suis de retour après l’écrasement, ils seront déçus, enfin que s’est-il passé, tu es encore là, nous ne t’attendions plus, tu es remplacé, puis je touche le fond, le steward m’amène à boire, il sait que je dois être tranquille, à mes côtés une parisienne affectueuse parle explicitement de choses et d’autres concernant sa vie actuelle, je ne l’écoute pas, enfin je ne crois pas, même si je lui réponds que, oui on devrait bien se trouver dans un endroit tranquille elle et moi un de ces jours. Pour lui couper la parole, j’ouvre le livre, le jour bascule et je suis en bohème, je m’entête à relater les services du coeur que j’offre, cardiologue du sexe, puis poche d’air, de retour dans l’avion à cinq heures ce matin, soupir, repos, bouquin. Me voici en Malaisie, je m’insipide de la vie et m’endors une septième fois.  Comme un autre livre m’espère, je me réveille et accroche mes yeux, au travail vous trois,  ils me boudent ne me montrant que la matérialité, même la pinéale, je lui en veux et me l’arrache, c’est beaucoup mieux comme ça.  L’avion s’écrase doucement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :